Associazione Biblica della Svizzera Italiana | vendredì saint 2014 cont.2
vendredì saint 2014 cont.2

29 Il y a là un récipient plein de vinaigre. Les soldats remplissent une éponge de vinaigre, ils mettent l’éponge au bout d’une branche d’hysope et ils l’approchent de la bouche de Jésus.

30 Jésus prend le vinaigre. Ensuite il dit : « Tout est accompli ». Il baisse la tête et rend l’esprit.

Le regard vers celui qui a été transpercé

31 C’est le jour de la Préparation. Et ce sabbat est un jour particulièrement important. Et, pour que les corps ne restent pas sur la croix pendant ce sabbat, les Juifs demandent à Pilate de leur casser les jambes et de les faire enlever. 32 Les soldats viennent donc et cassent les jambes du premier, puis du second des hommes crucifiés avec Jésus. 33 Quand ils arrivent auprès de Jésus, ils voient qu’il est déjà mort. Alors ils ne lui cassent pas les jambes, 34 mais un des soldats transperce le côté de Jésus avec sa lance. Du sang et de l’eau en sortent aussitôt.

35 Celui qui vous dit cela a été témoin, et son témoignage est vrai. Celui-là sait qu’il dit la vérité. De cette façon, vous aussi, vous pourrez croire. 36 En effet, tout cela est arrivé pour que s’accomplisse l’Ecriture : « Pas un de ses os ne sera brisé » (Ex 12,46). 37 Et une autre Ecriture dit encore : « Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé » (Za 12,10).

Paul encourage la communauté dans ses expériences de mort

Pendant les premiers mois de son histoire, la jeune communauté de Thessalonique voit mourir des croyants. D’ici la préoccupation de Paul : il ne veut pas que les Thessaloniciens soient dans la tristesse. Pour les

encourager, Paul leur rappelle d’abord la mort et la résurrection de Jésus. Pour celles et ceux qui mettent leur confiance dans la résurrection de Jésus, la conséquence est évidente : « de la même façon, ceux qui sont morts, Dieu, à cause de ce Jésus, à Jésus les réunira » (v. 14). Jésus et les chrétiens ont le même sort final5.

Après cette affirmation fondamentale, Paul regarde vers l’avenir. Il pense que Jésus va revenir bientôt, quand l’apôtre et les chrétiens de Thessalonique seront encore en vie. Et leur destinée sera comme celle des croyants qui sont déjà morts. Les morts ressusciteront d’abord, puis ils seront emportés, avec les vivants, pour aller à la rencontre du Seigneur.

Et cette rencontre est décrite avec des images de l’Ancien Testament : la nuée, la voix, la descente de Dieu au Sinaï (Ex 19-20). Au Sinaï, c’était le rassemblement du peuple et la rencontre avec Dieu en vue de l’alliance. Pour Paul, c’est la rencontre, à la fin des temps, de Dieu qui réunit le nouveau peuple, les morts et les vivants qui, transformés, seront toujours avec le Seigneur6.

De la première lettre aux Thessaloniciens (4,13-18)

13 Frères et sœurs, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort. Et cela afin que vous ne soyez pas dans la tristesse comme les autres, qui n’ont pas d’espérance.

14 Nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité. Donc, de la même façon, ceux qui se sont endormis dans la mort, Dieu, à cause de ce Jésus, à Jésus les réunira.

15 Oui, voici ce que nous vous disons, d’après une parole du Seigneur : nous qui serons encore vivants quand le Seigneur

 

viendra, nous ne serons pas avantagés par rapport à ceux qui se

sont endormis dans la mort. 16 Car lui-même, le Seigneur, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel : alors ceux qui sont morts en croyant au Christ ressusciteront d’abord. 17Ensuite, nous qui serons encore vivants, nous serons emportés ensemble avec eux sur les nuages, en montant vers le Seigneur pour le rencontrer. Et ainsi nous serons avec le Seigneur pour toujours. 18 Encouragez-vous donc les uns les autres avec ces paroles.

 

 Prière

Seigneur, ta création est encore soumise à la fragilité et à la mort ;
les tiens souffrent violence
et le monde, seulement avec peine, s’élève
vers sa libération, vers plus d’humanité.
Toujours nous semons dans les larmes.
Un jour nous chanterons les blés mûrs.
Un jour tu essuieras toute larme
et tu délivreras toute ta création.
Dieu, nous attendons ce jour
où l’humain trouvera son repos
dans l’accomplissement de toutes tes promesses7.

[Frans Cromphout, Pays-Bas : 1924-2003].

5 Cf. G. Barbaglio, Le lettere di Paolo, Borla, Roma, 1980, p. 130.

6 Cf. C. Coulot, Première épître aux Thessaloniciens, dans Le Nouveau Testament commenté, sous la direction de C. Focant et D. Marguerat, Bayard – Labor et fides, Paris – Genève, 2012, p. 927.

7 F. Cromphout, Un temps pour parler, Editions Foyer Notre-Dame, Bruxelles, 1970, p. 19.

 

> scarica il testo in pdf

 

> torna all’inizio della pagina

 > torna a “Quaresima”

> torna a “Formazione biblica”